routine


routine

routine [ rutin ] n. f.
• 1715; rotine 1559; de route
1Habitude d'agir ou de penser toujours de la même manière, avec qqch. de mécanique et d'irréfléchi. train-train; fam. ronron. « Quand ma besogne, devenue une espèce de routine, occupa moins mon esprit » (Rousseau). « vous qui ne savez rien, qui ne voulez rien, qui croupissez dans votre routine ! » (Zola).
Ensemble des habitudes et des préjugés, considérés comme faisant obstacle à la création et au progrès. traditionalisme. « La routine si puissante en France, où toute nouveauté, fût-elle excellente et parfaitement pratique, est sûre d'être mal accueillie » (Gautier).
2Loc. (angl. routine;sans nuance péj.) De routine : courant, habituel. Procéder à des examens de pure routine. Une enquête de routine.
3Anglic. Inform. Partie de programme, programme qui effectue une opération répétée souvent. Routines d'interruption.
⊗ CONTR. Initiative, innovation.

routine nom féminin (de route) Habitude mécanique, irréfléchie, et qui résulte d'une succession d'actions répétées sans cesse : Travail qui devient une routine. Ensemble de ces actions, de ces gestes faits mécaniquement : La routine quotidienne. Ensemble bien établi d'habitudes qui crée un état d'apathie, une absence d'innovation : Administration qui succombe sous la routine.routine (citations) nom féminin (de route) Émile Chartier, dit Alain Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951 J'aime mieux une pensée fausse qu'une routine vraie. Propos d'un Normand, tome II Gallimardroutine (synonymes) nom féminin (de route) Habitude mécanique, irréfléchie, et qui résulte d'une succession d'actions répétées...
Synonymes :
Ensemble de ces actions, de ces gestes faits mécaniquement
Synonymes :
Ensemble bien établi d'habitudes qui crée un état d'apathie, une...
Synonymes :
- chemin battu
routine nom féminin (anglais routin) Synonyme de sous-programme. ● routine (synonymes) nom féminin (anglais routin)
Synonymes :

routine
n. f.
d1./d Habitude d'agir et de penser toujours de la même manière. être esclave de la routine.
d2./d Par ext. Action(s) quotidienne(s), accomplie(s) machinalement et avec une certaine monotonie.
d3./d Loc. adj. De routine: ordinaire, habituel. Enquête de routine.

⇒ROUTINE, subst. fém.
A. — Vieilli. Connaissance, habileté acquise par l'expérience, la pratique plus que par l'enseignement ou l'étude. Synon. savoir-faire. Par la pratique seule on acquerra tout au plus, et même aux dépens de la chose publique, ce qu'on appelle la routine (BAUDRILLART, Nouv. manuel forest., t. 1, 1808, p. XX). Sa routine [d'un employé] devint une grande expérience, ses manières et son silence couvrirent son défaut d'instruction (BALZAC, Pts bourg., 1850, p. 13).
Loc. adv. De routine. Naturellement, spontanément, sans volonté arrêtée. J'apprenais confusément, de routine, cette quantité de petits faits qui sont la science et le charme de la vie de campagne (FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 43). Il avait ce déplorable aplomb de la main qui sait de routine la superficie de l'anatomie humaine, la silhouette ordinaire des choses (GONCOURT, Man. Salomon, 1867, p. 95).
B. — Péjoratif
1. Habitude de penser ou d'agir selon des schémas invariables, en repoussant a priori toute idée de nouveauté et de progrès. Ils semblent rivés à leur sol, à leurs habitudes, à leur routine (GONCOURT, Journal, 1860, p. 735). Ces maîtres, dont l'âge et la routine avaient usé l'énergie (MARTIN DU G., Thib., Cah. gr., 1922, p. 631).
Loc. adj. De routine. Routinier. Esprit de routine. Pèlerins des classes moyennes, dont la dévotion de routine est pour me glacer davantage encore (LOTI, Jérusalem, 1895, p. 184).
2. P. méton. Acte régulier et machinal, fruit d'une habitude plus que d'une réflexion. Découragée par les routines et les machinations des guides (PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 239).
3. [Précédé de l'art. déf.] Opinion préconçue et immuable qui entrave le changement, le progrès. Il éprouvait pour elle l'hostilité méfiante d'un artiste d'avant-garde, qui a trop souvent entendu invoquer le nom de Rome par les pires champions de la routine académique (ROLLAND, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1441).
C. — Mod., sans connotation péj., loc. adj. De routine. Qui, dans sa répétition, est courant, banal. Examen, mission, opération de routine. La bronchoscopie (...) compte actuellement parmi les principales explorations de routine en pneumologie (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963, p. 631).
D. — INFORMAT. ,,Tout ou partie d'un programme ayant un emploi général ou répété`` (MORVAN, Informat. 1981). Le calculateur effectue la division à l'aide de soustractions répétées selon la routine (BERKELEY, Cerveaux géants, 1957, p. 159).
REM. 1. Routinement, adv., vieilli. Routinièrement. Près de cent mille hommes furent perdus pour la France, en accomplissant routinement leurs destinées (LAS CASES, Mémor. Ste Hélène, t. 1, 1823, p. 743). 2. Routiner, verbe trans., gén. empl. à la forme passive. Habituer quelqu'un à accomplir quelque chose par une pratique régulièrement répétée. Elle y était si bien « routinée », comme disait Françoise, que s'il lui avait fallu, un samedi, attendre pour déjeuner l'heure habituelle, cela l'eût autant « dérangée » que si elle avait dû, un autre jour, avancer son déjeuner à l'heure du samedi (PROUST, Swann, 1913, p. 110). 3. Routinerie, subst. fém., rare. Routine. On peut aujourd'hui, je crois, violer la routinerie du public avec une pièce d'un théâtre nouveau (GONCOURT, Journal, 1896, p. 943).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1559 rotine (AMYOT, Œuvr. de Plut., préf., X, 37 ds GDF. Compl.). Dér. de route « chemin très fréquenté »; suff. -ine. Fréq. abs. littér.:365. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 418, b) 444; XXe s.: a) 593, b) 599. Bbg. HOTIER Cirque 1973 [1972], pp. 74-75. — MATORÉ (G.). Proust linguiste. Mél. Wartburg (W. von) 1968, t. 1, p. 291 (s.v. routiner).

routine [ʀutin] n. f.
ÉTYM. 1580, Montaigne; rotine, 1559; de route.
1 Vx ou littér. Savoir ou habileté que l'on acquiert par la pratique plus que par l'étude. || Routine et expérience (cit. 25 et 38). || Acquérir une sorte de routine.
1 Me voici devenu grammairien, moi qui n'appris jamais langue que par routine, et qui ne sais encore que c'est d'adjectif, conjonctif et d'ablatif (…)
Montaigne, Essais, I, XLVIII.
2 (1715). Cour., péj. Habitude d'agir ou de penser toujours de la même manière avec quelque chose de mécanique et d'irréfléchi. Habitude, train-train; ronron (fam.); irréflexion. || Besogne (cit. 5) qui devient une espèce de routine. || Détestables routines (→ Enquête, cit. 3). || La routine d'un atelier (→ Peindre, cit. 6). || Les routines de la littérature dite classique (→ Évolution, cit. 8). Poncif. || Les routines administratives. || Se dégager (cit. 29) des routines. Chemin (battu), errements, ornière.
2 L'enthousiasme révolutionnaire semblait devoir moins durer que le fanatisme catholique et royaliste. Il avait pour projet des idées nouvelles et ne se liait pas comme l'autre à tout un système d'habitudes et de routines, anciennement envieilli dans l'homme, passé dans la vie, dans le sang.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., V, XI.
3 — Et vous espérez lutter avec vos outils de quatre sous, continua-t-il, vous qui ne savez rien, qui ne voulez rien, qui croupissez dans votre routine ! (…)
Zola, la Terre, V, IV.
4 Quant aux cérémonies mêmes de l'enterrement, elles ne sont plus aujourd'hui qu'un train-train fructueux, qu'une routine officielle, qu'un treuil d'oraisons qu'on tourne, machinalement, sans y penser.
Huysmans, En route, I, I.
(1780). || La routine : l'ensemble des habitudes et des préjugés établis, considérés comme faisant obstacle à la nouveauté, à la création et au progrès. Misonéisme, traditionalisme (→ Cinéma, cit. 3; engourdissement, cit. 5; enterrer, cit. 17; fabriquer, cit. 13; ignorance, cit. 29). || Esprit de routine. || Absence de routine (→ Efficacité, cit. 6). || Le poids de la routine. || Être esclave de la routine. || La routine quotidienne. Train, tran-tran.
5 La routine les conduit dans toutes les actions de leur vie; on ne réfléchit que dans les grande occasions, et quand il n'est plus temps. C'est ce qui a rendu presque toutes les administrations vicieuses; c'est ce qui a produit autant d'erreurs dans le gouvernement que dans la philosophie.
Voltaire, les Singularités de la nature, XXXVIII.
6 Si ce remarquable travail de peinture sur la lave eût décoré une chapelle intérieure, il n'eût pas contrarié la routine si puissante en France, où toute nouveauté, fût-elle excellente et parfaitement pratique, est sûre d'être mal accueillie.
Th. Gautier, Souvenirs de théâtre…, Vente Jollivet.
3 Loc. adj. (V. 1960; sans nuance péj.; anglo-amér. routine « procédure »). Anglic. De routine : conforme à l'habitude prise, qui ne nécessite aucune décision nouvelle. Courant, habituel, systématique. || Procéder à des examens de routine (emploi critiqué). || Visite de routine. || Rencontre de routine, entre personnalités influentes (spécialt sur le plan politique).Milit. || Mission de routine, de reconnaissance.
4 Inform. (1968; angl. routine, lui-même du franç.). Anglic. Séquence d'instructions à l'ordinateur destinée à engager une suite d'opérations pour obtenir un résultat partiel ou pour faciliter la conduite (ou le dépannage) de la machine.
CONTR. Initiative, innovation.
DÉR. Routiner, routinier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Routine — may refer to: * Routine, as a course of normative, standardized actions or procedures that are followed regularly, oftentimes repetitiously; * Choreographed routine, an orchestrated dance involving several performers; * Comedy routine, a comedic… …   Wikipedia

  • routine — Routine. s. f. Usage acquis par une longue habitude, sans le secours de l estude & des regles. Il n a jamais estudié à fond, mais il a acquis je ne sçay quelle routine de discourir, de parler. il fait cela par routine. il ne sçait point de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Routine — Sf std. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. routine, einer Ableitung von Route. Gemeint ist die Geschicklichkeit, die durch wiederkehrende Übung erworben wird, so wie der mehrfach begangene Weg geläufig wird. Adjektiv: routiniert.    Ebenso… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • routine — ► NOUN 1) a sequence of actions regularly followed; a fixed unvarying programme. 2) a set sequence in a theatrical or comic performance. ► ADJECTIVE 1) performed as part of a regular procedure: a routine inspection. 2) characteristic of routine;… …   English terms dictionary

  • routine — [ro͞o tēn′] n. [Fr < route: see ROUTE] 1. a regular, more or less unvarying procedure, customary, prescribed, or habitual, as of business or daily life 2. such procedure in general [to dislike routine] 3. a theatrical skit or act ☆ 4. a series …   English World dictionary

  • routine — (n.) 1670s, from Fr. routine usual course of action, beaten path from route way, path, course (see ROUTE (Cf. route)) + subst. suffix ine. Theatrical sense is from 1926. The adjective is attested from 1817, from the noun …   Etymology dictionary

  • routine — [adj] habitual accepted, accustomed, chronic, conventional, customary, everyday, familiar, general, methodical, normal, ordinary, periodic, plain, quotidian, regular, seasonal, standard, typical, unremarkable, usual, wonted, workaday; concepts… …   New thesaurus

  • Routine — Rou*tine , n. [F., fr. route a path, way, road. See {Route}, {Rote}repetition.] 1. A round of business, amusement, or pleasure, daily or frequently pursued; especially, a course of business or offical duties regularly or frequently returning.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Routine — (fr., spr. Rutin), 1) Geschäftsfertigkeit, Geläufigkeit, Erfahrenheit; 2) eine mehr aus häufiger Übung in einer Kunst, als durch Studium ihrer Theorie u. Regeln erlangte Fertigkeit darin. Daher Routinier (spr. Rutinich), einer welcher viel R.… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Routine — (franz., spr. ru ), auf Übung beruhende Gewandtheit und Fertigkeit; in der Theatersprache neuerdings mit dem Beigeschmack einer glänzenden, aber erstarrten Manier gebraucht. An Bord der Kriegsschiffe die Zeiteinteilung für den Dienst (daher Hafen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.